Blog truffé de bons plans à prix doux pour les enfants,
de billets pour les parents et pour ceux qui ont gardé leur âme d'enfant

7 octobre 2016

Grands

Deux grands ont pris possession de la maison début septembre ! Je n’ai pas vu les choses venir. Une poignée de mois auparavant, j’avais deux petits chez moi avec tout ce que cela implique. Et du jour au lendemain, pof… cette sensation s’est évanouie. Enfin, à trois choses près !

grands

Une rentrée de grands au top

Mon petit gars a fait sa toute première rentrée. Aucun de nous n’a pleuré. Enfin, moi j’ai pleuré à l’intérieur comme Léon dans le bel album « L’école de Léon » de Serge Bloch.

Sa maîtresse, c’est Marie, la directrice. Et puis, il y a aussi la maîtresse du mardi, Stéphanie, une vraie princesse avec de beaux cheveux longs.

Marie dit que mon garçon est son « rayon de soleil ». Pourvu que le ciel reste d’Azur.

Quant à Lulu, c’est sa dernière rentrée en maternelle. Elle est chez les grands avec Émeline, sa chouette maîtresse.

Tout se passe donc très bien… ou presque (non, pas d’inquiétude les grands-parents… Je sais que vous me lisez. D’ailleurs, je l’écris pour vous ce billet).

Une belle rentrée, je vous dis. Mais c’était sans compter sur les petits graviers qui vont suivre. Rien de grave, mais ça fait du bien d’en parler et de partager des solutions.

grands

Des grands-petits

« Maman, je suis grand ». Oui… Mais non. En 48 heures, les choses ont légèrement basculé. « Je suis dans la classe des petits, donc je suis petit ».

J’arbore dorénavant un visage de panda… celui avec les cernes pour cause de réveils intempestifs. Mon petit loup a peur du noir et fait des cauchemars.  Maintenant, c’est un peu le château de Versailles version nocturne à la maison. Les raisons de ses nuits agitées : peur de la séparation, de grandir et aussi les changements comme l’école.

Lulu a cru bon de s’y mettre aussi ! Mais, elle n’a pas testé longtemps. Nous avons mis le doigt sur la duperie. Finalement, pour corser la rentrée, nous avons de nouvelles compagnes, des lunettes roses. Je vous en reparlerai. Pour l’instant, c’est tout frais et nous travaillons la manipulation et surtout l’acceptation.

Et puis, il y a eu la vente de la table à langer et la poussette qui nous a lâchés. En même temps, pousser plus de 30 kilos n’était pas raisonnable avec un enfant dans la poussette et un autre sur le skate (ni pour la sécurité des loulous ni pour mon dos…). Freiner une poussette avec un tel poids n’est pas une mince affaire.

Tout cela m’a fichu un coup. Mais j’apprends à grandir aussi. Merci mes coquins !

grands

Les petites solutions

Dans ces moments-là, encore et toujours, il y a les livres, mes bouées de sauvetage.

Pour les aider à devenir grands, voici des lectures très sympas et efficaces testées et approuvées (ou devrais-je dire « éprouvées ») sur mes enfants :

-« Bébés Chouettes » de Martin Waddell et Patrick Benson (Merci Anne de m’avoir conseillée ce livre. Il est parfait)

-« Tu ne dors pas, petit ours ? » de Martin Wadell et Barbara Firth

-« Octave ne veut pas grandir » de Elisabeth de Lambilly et Jérôme Peyrat

-« Bébé Koala a peur du noir » de Nadia Berkane et Alexis Nesme

-« Petit loup a peur du noir » de Orianne Lallemand et Eléonore Thuillier

Faire un petit geste rituel réconfortant avec son petit-grand le rassure. Il se sent protégé et moins seul quand vous n’êtes pas avec lui. Avec mon petit bonhomme et Lulu, nous plaçons notre main sur le cœur de l’autre en disant : « Je suis dans ton cœur ». Cela n’a pas tout de suite fonctionné. Je pense que c’était un peu abstrait au début  pour mon garçon (il cherchait comment j’avais pu me glisser dans son cœur). Maintenant, il adore. Merci Caroline pour ta bonne idée !

J’ai racheté des veilleuses. J’ai choisi les Luminove Savanoo de Pabobo. Elles sont à croquer. Lulu a pris la girafe rose et violette et son frère, le lion, grrrr !

De cette aventure qu’est l’école est née une nouvelle complicité entre Lulu et son frère. Ils sont heureux de nous réciter de concert une comptine ou nous raconter qu’ils ont mangé « des trucs verts » à la cantine ! Ils ont même décidé de faire la photo de classe en fratrie.

Comment s’est passée la rentrée de vos enfants ? Admettent-ils le fait d’être grands ? Comment les aidez-vous à grandir ?

Photos : Clara.

Vous aimez peut-être :

• Votre gâteau en 2 clics

• A hauteur d’enfants

• Face à la mer

Mots-clés :

Pour partager cet article :

Partage TW Partage FB Partage G+ email

Commentaires

2 commentaires pour cet article
  1. Bonjour,
    La rentrée, disons que chez nous le temps de classe et d’accueil du soir n’a pas posé de problème, mais le temps d’accueil entre 8h00 et 8h30 a été difficile à gérer pour ma puce.
    Elle ne voulait pas y aller, les atsem changent toutes les semaines, donc difficile de se repérer, d’avoir un point d’ancrage. Ce temps d’accueil mélange les classes mais se déroulent dans la classe 1, qui n’est pas celle de ma fille. Elle voulait aller directement avec SA maîtresse dans SA classe.
    Un petit rituel du bisou puis du coucou depuis la fenêtre, les liens avec les copains et copines (de sa classe ou non) ont permis d’atténuer ce moment difficile, mais ma fille n’apprécie toujours pas ce temps de la journée.

    Pour la peur du noir, il y a une chanson du groupe « Les déménageurs » qui s’apelle « Danse anti-peur » est très rigolote et permet des rituels pour éviter d’avoir peur la nuit des bruits, du noir …. Elle est disponible sur Deezer, dans leur album « Le grand carton ».

    Bonne continuation à vous.

    Isabelle

  2. Bonjour Isabelle !
    Merci pour ton mot et tes astuces ! Je vais tester la chanson.
    Bel après-midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© Copyright 2012-2017 Mon Éléphant à Pois - Tous droits réservés
Design : Judith Gillet